Créer pour s'oublier - du 25 novembre au 5 décembre


Agressions physiques, psychologiques ou verbales, menaces et intimidations, violences sexuelles, chantage économique,… La violence conjugale est maintenant reconnue comme un véritable fléau social.

Le 25 novembre est la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.

Chaque année, la « Campagne du Ruban Blanc » met en évidence la nécessité d’agir : répression et prévention, mais aussi accueil et soutien des victimes.

C’est l’initiative la plus importante au monde organisée par des hommes pour mettre fin à la violence faite aux femmes. Dans plus de 55 pays, des campagnes sont menées par des hommes et des femmes, même si l’accent est principalement mis sur la sensibilisation des hommes et des garçons. En effet, porter le ruban blanc signifie que l’on s’engage publiquement à ne jamais se rendre coupable de violences à l’égard des femmes, à ne jamais fermer les yeux ou cautionner ces violences, à convaincre les hommes violents de chercher de l’aide.

De nombreux mouvements de femmes se sont très vite rattachés à la « Campagne du Ruban blanc », en se centrant alors sur les victimes plutôt que sur les auteurs.

Cette exposition « percutante » a été réalisée par une jeune illustratrice elle-même victime de violences. Ses dessins et ses textes sont basés sur sa triste expérience, dont elle est pourtant sortie la tête haute en portant plainte avec d’autres jeunes femmes victimes du même agresseur. Sa créativité et sa capacité à se projeter dans un riche imaginaire lui ont peu à peu permis de se reconstruire.
Plusieurs activités vous sont proposées par le Femmes prévoyantes socialistes du Brabant wallon
Téléchargez le programme : semaine violence 4 bv.pdf (1981532)